La punaise de lit à travers les siècles

aristoteLes punaises de lit, ou Cimex lectularius, ont traversé les siècles. Elles piquaient déjà nos ancêtres il y a 35 000 ans !

On a trouvé des descriptions faites dans ses écrits, par le philosophe grec Aristote il y a 2000 ans. Naturellement d’autres insectes comme les puces ou les poux sévissaient également dans les temps anciens.

Les infestations de punaises de lit ne sont pas donc pas un phénomène récent et ils figurent probablement parmi les insectes les plus détestés des hommes à travers les époques. Pour s’en débarrasser et les exterminer les insecticides n’existaient pas comme aujourd’hui.

Un tour d’horizon des diverses appellations « punaises de lit » à travers l’histoire et les différents pays..

Au temps de l’Homo Sapiens

La punaise de lit existait déjà dans les grottes des hommes préhistoriques. Le lit n’était certes pas leur lieu de refuge, mais elles se lovaient dans les peaux de bête et les fourrures qui servaient de vêtements.

Dans la Rome antique

Les punaises sont appelées Cimex lectularius, terme qui se décompose de la manière suivante :
cimex : punaise
lectularius : lit

Dans la Grèce antique

Les punaises étaient surnommées « Coris » qui signifie « piquer ». On devine parfaitement l’origine de ce surnom car les punaises sont des vampires qui piquent, sucent le sang et provoquent des démangeaisons.

En Angleterre

Elles sont si communes qu’on les appelle « Bugs », c’est à dire tout simplement « insectes ».

En Espagne

On les appelle toujours aujourd’hui « chinche de cama »

Dans le monde moderne les punaises de lit voyagent dans les valises, elles sont transportées à travers le monde et se reproduisent très rapidement.

Règlementation en vigueur

Au Québec, certains habitants font de la résistance et demandent à ce que leur appartement soit traité par la ville ou le propriétaire.

En France aucune législation oblige le propriétaire à traiter l’appartement ou à diagnostiquer la présence de punaises.