Montréal crée une banque de données spéciale punaises de lit

La ville de Montréal se penche très sérieusement sur le problème d’invasion des punaises de lit. Pour limiter la prolifération, elle a établi une banque de données et une carte de localisation de ces insectes suceurs de sang.

Une mobilisation collective pour un bilan positif

punaises de litLa ville de Montréal, l’agence de la santé et les services sociaux se sont associés pour lutter ensemble contre le phénomène des punaises de lit. Le problème est certes d’envergure pour mobiliser tous ces efforts collectifs. En effet, 2,2 % des ménages ont connu des infestations de punaises en 2012, alors que 2,8 % des ménages étaient touchés en 2011. On peut noter un recul des invasions de punaises, même si celui-ci n’est pas spectaculaire.

L’administration de Montréal a créé une banque interne de données centralisées (non publique), sur laquelle les exterminateurs rapportent toutes les informations : adresse du logement infesté, type de traitement, nombre d’interventions…
La ville lance aussi des campagnes de sensibilisation pour rappeler les précautions et les bons gestes à faire pour éviter les infestations.

Des résultats efficaces

Le résultat est donc positif car leur action commune a permis de stabiliser le développement des punaises de lit à Montréal. Benoît Dorais, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable des grands projets, de l’habitation et du logement social précise : « Agir rapidement c’est la meilleure solution ».

Action des exterminateurs d’insectes

La ville a fait appel aux exterminateurs pour éradiquer les punaises.
31 402 logements ont été visités par les professionnels parmi lesquels 12 783 logements ont nécessité un traitement.

 

Source:
http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/05/14/la-ville-de-montreal-cartographie-les-punaises-de-lit_n_3272529.html