«

»

Suzie, arnaque au chien détecteur

Pour faire suite et contre balancer l’optimisme affiché de l’article sur Mylie chien détecteur de punaises de lit, Il faut conter la triste histoire attachée à Suzie, un chien acheté plus de 15 000$ par un exterminateur professionnel  et qui finalement se révèle incompétent dans sa spécialité la détection de punaise de lit par son flair .

L’histoire contée dans plusieurs médias en France (dont le tres sérieux « la dépeche » ) remonte la filière et met à jour une histoire amentable d’arnaque, de mauvaise traitement infligé à l’animal durant son voyage et une filière qui laisse des chèques impayés.

chienne detecteur de punaises

La chienne «Suzie»,ne flaire pas les punaises de lits./Photo DDM, Thierry Bordas

Un extermnateur floué

«Incapable de détecter la moindre punaise de lit»

Cet entrepreneur était bien au courant de l’invasions de punaises de lit qui sévit à Toulouse, il achète donc une chienne dressée à détecter ces désagréables bibites bien décider de pendre une part de ce marché aux exterminateur sur le secteur des hôtels notamment.

Fort  d’autres expériences dans le dressage – il utilise un labarador détecteur de drogue  et un autre fiable dans la prévision de tremblement de terre…– il souhaitait se étendre son buisiness dans ce domaine.

Il engage la directrice de DogScan qui le met en relation avec un spécialiste américain réputé, Bill Whitsine, formateur à la Florida canine académy, une école de dressage spécialisée en la matière.

La chienne américaine Suzie, arrive donc à l’aéroport de Toulouse-Blagnac en  juin 2012 tres faible , assoiffée, maigre, le nouveau propriétaire attribue cet état  au voyage éprouvant qu’à subit l’animal.

 Très rapidement, il décèle le fait que son chien est bien gentil mais que c’est «un tocard» et qu’il n’identifie pas plus les punaises de lit qu’il ne joue aux échec…

Commence alors une enquête suivie de plaintes qui recherche les responsabilités de chacun… Entre

  • l’intermermédiare qui reproche à l’acheteur de ne pas suivre les consignes,
  • l’éleveur qui, bien qu’agréé et réputé ne paye pas ses factures au vétérinaire
  • et l’acheteur qui n’aurait pas entretenu le travail effectué aux USA

 

Lire aussi

 http://www.punaisesdelits.ca/chien-detecteur-punaises-de-lit

 

Un article de votre exterminateur Québec